Les 3 vices cachés les plus courants dans le secteur de l’immobilier

Publié le : 07 janvier 20223 mins de lecture

Le domaine de l’immobilier est un domaine complexe. Même les spécialistes ne le maîtrisent pas encore. En revanche, si vous souhaitez acquérir un nouvel immobilier, il est recommandé de vérifier certains points avant de signer les contrats. Certains vices cachés se produisent régulièrement dans différents biens.

Problème d’étanchéité et d’humidité

Les défauts d’humidité sont très fréquents lorsqu’il s’agit d’acquisition d’un bien immobilier. Ce type de vice caché peut tout à fait être détecté. Il suffit de bien vérifier le bien. L’humidité laisse des traces sur les murs et le sol.

Le propriétaire peut les dissimuler à l’aide de peinture. Voilà pourquoi de nombreux acquéreurs ne parviennent pas à les apercevoir lors des visites. Il est alors recommandé de d’avoir l’œil durant la visite du bien immobilier qui vous intéresse. Ce sont les parties à proximité de la tuyauterie qui sont les plus touchées. Les salles d’eau sont à scruter minutieusement. Assurez-vous que les pièces puissent facilement être aérées. N’oubliez pas non plus de vérifier les éventuelles coulures sur les murs.

Pour plus d'informations : Les différents moyens d'accéder à la propriété immobilière

Défectuosité des fondations

La fondation est la structure la plus importante d’un bien immobilier. Tout peut s’effondrer à tout moment en cas de négligence de cette partie. Avant de procéder à l’achat d’un logement, il est conseillé de prêter attention aux fondations. La détection d’humidité est un point important qui vous permet de connaître l’état de la fondation.

Si le sol est plutôt humide, la fondation du bien laisse à désirer. De l’eau s’infiltre dans les fondations de mauvaise qualité. Les visiteurs passent souvent à côté de ce détail. Cependant, l’humidité peut à la fois endommager le bâtiment en entier et avoir un impact négatif sur la santé. L’isolation du bien immobilier peut aussi être abîmée.

Un logement infesté de termites

Un autre vice caché très courant est l’infestation de termites. Pendant la visite, il est presque impossible de détecter ce type de vice capable de dégrader une grande partie du bien immobilier. Les murs et la toiture sont les principales cibles des termites. Il est tout à fait possible de repérer les termites même si ce n’est pas simple.

Vous pouvez voir des tunnels de terre sur le sol, les murs ou le bois. Ce dernier est à vérifier de près, car des sciures de bois peuvent se situer juste à côté. Vous pouvez aussi y trouver des sortes de pastilles qui sont en réalité leurs excréments. Les appareillages en bois sonnent creux lorsqu’on frappe dessus.

Que faire si un locataire refuse de partir ?
Le syndicat de copropriété est-il obligatoire ?

Plan du site